Préface

de Francis Delaisi
Juin 1929.

Simple entretien avec un industriel français

J’ai voulu faire lire ce livre pour un industriel, un des mes amis, homme fort cultivé, mais absorbé par d’importantes affaires.

– Inutile, m’a-t-il répondu. Le titre m’en dit assez. Je veux bien admettre, puisque votre savant professeur américain l’affirme, que « l’étalon d’or est une illusion ». Mais, entre nous, cela m’est tout à fait indifférent. Il me suffit de savoir, si je vends une marchandise à l’étranger, que son prix en dollars me procurera toujours la même quantité de francs; et, que, si je fais un dépôt en francs dans une banque

---

Version WEB (Accès aux chapitres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *